Auvergne Rhône Alpes : les lignes fermées au service voyageurs mais non déclassées

Voici, pour la région Auvergne Rhône Alpes, les lignes non déclassées pouvant être rouvertes au trafic voyageur et ainsi servir d’axes structurants à des dessertes plus fines de type autocars ou services à la demande. Certaines ont un vrai potentiel !

En dessous, on trouvera une présentation de chaque ligne concernée ainsi que des éléments sur la population desservie directement sans présumer des apports de lignes d’autocars ou de services à la demande en rabattement.

#urgenceclimatique #onlesrouvre

Auvergne Rhône Alpes : les lignes fermées au service voyageurs mais non déclassées

Pour visualiser l’ensemble des lignes de la région de manière détaillée, vous pouvez consulter la carte Auvergne Rhône Alpes.

D’autres projets de réouvertures, empruntant des lignes aujourd’hui déclassées, existent, notamment dans l’Est Lyonnais (Lyon-Crémieu ParFer).

Les lignes concernées (classées par département)

Ain

01-1 : Sathonay – Trévoux (18,5 km).
Trafic voyageur supprimé en 1938. Service marchandise arrêté en 1991 de Neuville à Trévoux et en 2011 de Sathonay à Neuville.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Gare de Sathonay : Sathonay Camp 6 267 h et Rillieux la Pape 30 410 h
  • Gare de Les Combes : Sathonay Village 2 374 h
  • Fontaine sur Saône : 7 068 h
  • Rochetaillée sur Saône 1 532  h
  • Fleurieu sur Saône : 1 464 h
  • Neuville sur Saône : 7 560 h
  • Genay : 5 490 h
  • Massieux : 849 h
  • Parcieux : 1 221 h
  • Reyrieux : 4 923 h
  • Trévoux : 6 882 h

01-2 : Ambérieu – Villebois (15,8 km).
Trafic voyageur supprimé en 1937. Ouvert à la desserte marchandise.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Ambérieu en Bugey : 14 204 h
  • Ambutrix : 755 h
  • Vaux : 1 221 h
  • Lagnieu : 7 175 h
  • Gare St Sorlin – Vertrieu : St Sorlin 1 138 h et Vertrieu 625 h
  • Sault-Brenaz : 981 h
  • Villebois : 1 185 h

01-3 : Virieu le Grand – Belley (Brens Virignin) (19,4 km)
Trafic voyageur supprimé en 1940. Service marchandise arrêté en 2017.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Virieu le Grand : 1 107 h
  • Chazay-Bons : 1 144 h
  • Belley : 9 122 h
  • Gare de Brens – Virignin : Brens 1 155 h et Virignin 1 104 h

01-4 : Oyonnax – St Claude (30,8 km dont 10 km en Auvergne Rhône Alpes)
Trafic voyageur et marchandise supprimés en 2017.
Ce segment permettrait de rouvrir la ligne complète Andelot – Champagnole – Morez – St Claude – Oyonnax – La Cluse et permettrait un maillage du réseau.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Oyonnax : 22 336 h
  • Arbent : 3 356 h
  • Gare de Dortan – Lavancia : Dortan 1 854 h et Lavancia (BFC) 636 h
  • Jeurre (BFC) : 270 h
  • Vaux les St Claude : (BFC) 687 h
  • Molinges (BFC) : 700 h
  • Chassas (BFC) : 437 h
  • Lavans les St Claude (BFC) : 2 377 h
  • St Claude (BFC) : 9 103 h

01-5 : (Bellegarde -) Collonges Fort l’Ecluse – Divonne-les-Bains (41,1 km)
Trafic voyageur supprimé en 1980. Service marchandise arrêté en 1990 de Gex à Divonne, en 1998 de Flies à Gex et en 2014 de Collonges Fort l’Ecluse.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Bellegarde : 11 450 h
  • Collonges – Fort l’Ecluse : 2 222 h
  • Paradis
  • Gare de Peron – Farges : Peron 2 701 h et Farges 1043 h
  • St Jean de Gonville : 1 823 h
  • Thoiry : 5 981 h
  • Gare de Sergy – St Genis : Sergy 2 126 h et St Genis Pouilly : 13 243 h
  • Chevry : 1 980 h
  • Gex : 13 093 h
  • Grilly : 836 h
  • Divonne les Bains : 9 787 h

Allier

03-1 Moulins – Commentry (- Montluçon) (67,6 km)
Trafic voyageur supprimé en 1972. Service marchandise arrêté de 1980 à 2015 selon les sections de ligne. Lignes reliant la première et la troisième ville du département.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Moulins : 19 563 h
  • Souvigny : 1 788 h
  • Noyant d’Allier : 614 h
  • Tronget : 888 h
  • Chavenon : 134 h
  • Murat : 287 h
  • Villefranche d’Allier : 1 305 h
  • Doyet : 1 175 h
  • Commentry : 6 159 h
  • Montluçon : 34 938 h

03-2 Montluçon – Eygurande Merlines (-Ussel) (93 km)
Trafics voyageur et marchandise supprimés en 2008. Ligne permettant un maillage du réseau et une desserte d’Ussel vers Paris. Ligne à cheval sur les régions Auvergne Rhône Alpes et Nouvelle Aquitaine.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Montluçon : 34 938 h
  • Lignerolles : 738 h
  • Teillet – Argenty : 555 h
  • Gare de Budelière-Chambon : Budelière (NA) 713 h et Chambon (NA) 874 h
  • Evaux les Bains (NA) : 1 359 h
  • Reterre (NA) : 284 h
  • Auzances (NA) : 1 211 h
  • Les Mars (NA) : 191 h
  • Mérinchal (NA) : 703 h
  • Giat (AURA) : 807 h
  • St Merd la Breuille (NA) : 193 h
  • Feyt (NA) : 134 h
  • Gare d’Eygurande-Merlines : Eygurande (NA) 686 h et Merlines (NA) 710 h
  • Aix la Marsalouse (NA) : 394 h
  • Ussel (NA) : 9 555 h

03-3 (Moulins -) La Ferté Hauterive – St Pourçain sur Sioule (10,9 km)
Trafic voyageur supprimé en 1938. Ouvert à la desserte marchandise. Fait partie de la ligne La Ferté – Gannat dont la section centrale St Pourçain – Barberier est déclassée.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Moulins (sur la ligne Moulins – St Germain des Fossés) : 19 563 h
  • Bessay sur Allier (sur la ligne Moulins – St Germain des Fossés) : 1327 h
  • La Ferté Hauterive (sur la ligne Moulins – St Germain des Fossés – non desservie) : 288 h
  • St Pourçain sur Sioule : 5 182 h

03-4 Barberier – Gannat (13,6 km)
Trafic voyageur supprimé en 1938. Service marchandise arrêté en 1995. Fait partie de la ligne La Ferté – Gannat dont la section centrale St Pourçain – Barberier est déclassée.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Gare de Barberier – Brout-Vernet : Barberier 143 h et Brout-Vernet : 1 180 h
  • Gare de Mayet d’Ecole – Jenzat : Mayet d’Ecole 272 h et Jenzat 513 h
  • Saulzet : 385 h
  • Gannat : 5 824 h

03-5 St Germain des Fossés – Gannat (23,9 km)
Double voie. Trafic voyageur supprimé en 2012. Ouvert à la desserte marchandise. Itinéraire de la transversale nord « Lyon – Bordeaux ». Cette ligne pourrait être de nouveau parcourue par des trains voyageurs au lancement de la liaison Railcoop Lyon – Bordeaux (2022).

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • St Germain des Fossés : 3 618 h
  • St Rémy en Rollat : 1 716 h
  • Vendat : 2 232 h
  • Gare de Monteignet – Escurolles : Monteignet 264 h et Escurolles 778 h
  • Gannat : 5 824 h

03-6 Vichy – Cusset (3,8 km)
Trafic voyageur supprimé en 1949. Ouvert à la desserte marchandise.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Vichy : 24 854 h
  • Cusset : 12 685 h

03-7 Vichy – Puy Guillaume (20,3 km)
Trafic voyageur supprimé en 1971. Ouvert à la desserte marchandise. Faisait partie de la radiale Vichy – Puy Guillaume – Courty – Pont de Dore – Ambert – La Chaise Dieu – Sembadel – Darsac (- Le Puy). Déclassée sur une petite portion de Puy Guillaume à Courty.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Vichy : 24 854 h
  • St Yorre : 2 560 h
  • Gare de Ris – Chateldon : Ris 748 h et Chateldon 772 h
  • Puy Guillaume : 2 772 h

Ardèche

07-1 (Lyon -) Givors Canal – Villeneuve les Avignon (-Nîmes) (214,2 km dont 168,4 en Auvergne Rhône Alpes) Ligne à cheval sur les régions Auvergne Rhône Alpes et Occitanie.
Double voie électrifiée. Trafic voyageur supprimé en 1973. Ouvert à la desserte marchandise. Utilisée en service voyageur, en cas de détournement de la Rive Gauche du Rhône. Le nouveau train de nuit Paris – Nice circulant depuis 2021, est tracé par cet itinéraire, sans desserte commerciale. Un point sur les projets de réouvertures.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Givors : 20 121 h
  • Loire sur Rhône : 2 605 h
  • Gare de Ste Colombe les Vienne : Ste Colombe 1 886 h et St Cyr sur le Rhône 1 287 h
  • Ampuis : 2 715 h
  • Condrieu : 3 927 h
  • Chavanay : 2 883 h
  • St Pierre de Boeuf : 1 714 h
  • Gare de Serrières : Serrières 1 141 h et Sablons 2 297 h
  • Peyraud : 487 h (gare bifurcation vers St Rambert d’Albon – rive gauche)
  • Gare de St Désirat – Champagne : St Désirat 861 h et Champagne 583 h
  • Andance : 1 202 h
  • Sarras : 2 213 h
  • Arras sur Rhône : 527 h
  • Vion : 945 h
  • Tournon : 10 598 h
  • Mauves : 1 180 h
  • Châteaubourg : 242 h
  • Gare de St Peray : St Peray 7 622 h et Guilherand Granges 10 760 h
  • Soyons : 2 269 h
  • Gare de Charme- St Georges les Bains : Charmes 2 954 et St Georges les Bains 2 367 h
  • Beauchastel : 1 833 h
  • La Voulte sur Rhône : 4 918 h (gare bifurcation vers Livron – rive gauche)
  • Le Pouzin : 2 872 h
  • Baix : 1 207 h
  • Cruas : 3 014 h
  • Meysse : 1 335 h
  • Rochemaure : 2 299 h
  • Le Teil : 8 796 h
  • Viviers sur Rhône : 3 710 h
  • St Montant : 1 885 h
  • Bourg St Andéol : 7 167 h
  • Gare de St Just – St Marcel : St Just d’Ardèche : 1 683 et St Marcel d’Ardèche 2 381 h
  • Pont St Esprit (Occ) : 10 397 h
  • Vénéjan (Occ) : 1 265 h
  • Bagnols sur Cèze (Occ) : 18 072 h
  • Gare d’Orsan – Chusclant (Occ) : Orsan 1 166 h et Chusclan 967 h
  • L’Ardoise (Occ) : 6 316 h
  • Gare de St Geniès – Montfaucon (Occ) : St Geniès de Comolas 1 983 h et Montfaucon 1 507 h
  • Gare de Roquemaure – Tavel (Occ) : Roquemaure 5 520 h et Tavel 1 994 h
  • Sauveterre (Occ) : 2 051 h
  • Pujaut (Occ) : 4 028 h
  • Villeneuve les Avignon (Occ) : 11 769 h

07-2 Le Teil – Aubigny-Alba (8,2 km)
Trafic voyageur supprimé en 1969. Service marchandise arrêté en 1988.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Le Teil : 8 796 h
  • Gare d’Aubignas-Alba : Aubignas 464 h et Alba la Romaine 1 452 h

07-3 Peyraud – St Rambert d’Albon (2 km)
Ligne électrifiée. Trafic voyageur supprimé en 1973. Ouvert à la desserte marchandise. Utilisée en service voyageur, en cas de détournement de la Rive Gauche du Rhône.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Peyraud : 487 h
  • St Rambert d’Albon : 6 641 h

07-4 La Voulte – Livron (5 km)
Ligne électrifiée. Trafic voyageur supprimé en 1969. Ouvert à la desserte marchandise. Utilisée en service voyageur, en cas de détournement de la Rive Gauche du Rhône.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • La Voulte sur Rhône : 4 918 h
  • Livron sur Drôme : 9 149 h

Cantal

15-1 Neussargues – Bort les Orgues (71,2 km dont 67,8 km en Auvergne Rhône Alpes)
Trafic voyageur supprimé en 1990. Service marchandise arrêté en 1991. Ligne à cheval sur les régions Auvergne Rhône Alpes et Nouvelle Aquitaine. Le Chemin de Fer Touristique « Gentiane Express » utilise une partie de la ligne entre Riom es Montagne et Lugarde – Marchastel.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Neussargues : 1 811 h
  • Ste Anastasie : 143 h
  • Allanche : 805 h
  • Gare de Landeyrat – Marcenat : Landeyrat 89 h et Marcenat 520 h
  • Gare de St Saturnin – St Bonnet : St Saturnin 204 h et St Bonnet 116 h
  • Gare de Lugarde – Marchastel : Lugarde 137 h et Marchastel 154 h
  • Gare de Condat – St Amandin : Condat 992 h et St Amandin 231 h
  • Riom es Montagne : 2 491 h
  • Gare de St Etienne – Menet : St Etienne de Chomeil 236 h et Menet 544 h
  • Gare d’Antigac – Vebret : Antignac 283 h et Vebret 508 h
  • Bort les Orgues (NA) : 2 661 h

15-2 Neussargues – St Chély d’Apcher (- Millau – Béziers) (55,7 km dont 45,1 km en Auvergne Rhône Alpes)
Trafic voyageur suspendu en 2021 pour travaux (fin annoncée novembre 2021). Service marchandise suspendu en 2021 pour travaux (fin annoncée novembre 2021). Ligne à cheval sur les régions Auvergne Rhône Alpes et Occitanie. Ligne parcourue, en temps normal, par l’InterCité Aubrac, Clermont Ferrand – Béziers

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Neussargues : 1 811 h
  • Talizat : 589 h
  • Andelat : 469 h
  • St Flour : 6 365 h
  • Ruynes en Margeride : 711 h
  • Garabit
  • Loubaresse : 402 h
  • Arcomie (Occ) : 989 h
  • St Chély d’Apcher (Occ) : 4 183 h

Drôme

26-1 Raccordement Sillon Alpin – LGV Sud Méditerranée en gare de Valence TGV (1 km)
Trafic voyageur supprimé en 2017. Ce raccordement financé en grande partie par les collectivités locales et régionales à l’occasion de l’électrification du Sillon Alpin, n’a servi en service voyageurs régulier que trois années avec un TGV Annecy – Marseille de week-end.

Isère

38-1 Izeaux – St Rambert d’Albon (20,3 km)
Trafic voyageur supprimé en 1939. Service marchandise en 1989 d’Izeaux à Beaurepaire et en 2015 de Beaurepaire à St Rambert d’Albon. La ligne est fermée administrativement d’Izeaux à Beaurepaire en 2016. Cette ligne a fait l’objet d’une étude détaillée. La réouverture complète de la ligne Rives – St Rambert pourrait être un des axes d’un RER Grenoblois.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Izeaux : 2 139 h
  • St Etienne de St Geoirs : 3 226 h
  • La Côte St André : 4 820 h
  • Marcilloles : 1 140 h
  • Le Content – Beaufort : 561 h
  • Beaurepaire : 4 953 h
  • Gare de Manthes – Lapeyrouse : Manthes 664 h et Lapeyrouse 1 219 h
  • Epinouze : 1 525 h
  • St Rambert d’Albon : 6 641 h
Ligne 907 (St Rambert d'Albon - Rives) : répartition de la population
Ligne 907 (St Rambert d’Albon – Rives) : répartition de la population

38-2 Jarrie-Vizille – Vizille (3 km)
Trafic voyageur supprimé en 1946. Service marchandise arrêté peu après 2000. Un projet de TramTrain existe pour la desserte sud de la Métropole grenobloise.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Vizille : 7 303 h
  • Gare de Jarrie-Vizille : Jarrie 3 763 h et Champ sur Drac 3 090 h

Loire

42-1 Boën – Thiers (48,2 km)
Trafic voyageur supprimé en 2016. Service marchandise arrêté en 2016. C’est la ligne la plus courte qui relie St Etienne (404 607 h) à Clermont Ferrand (294 127 h), deux métropoles de la région Auvergne Rhône Alpes. Malgré cela, il n’existe plus de trafic voyageur dans sa portion centrale. La réouverture est soutenue par de nombreux acteurs locaux.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Métropole Stéphanoise : 404 607 h
  • Boën : 3 214 h
  • Sail sous Couzan : 956 h
  • L’Hôpital sous Rochefort : 109 h
  • St Thurin : 190 h
  • St Julien la Vêtre : 359 h
  • Noirétable : 1 577 h
  • Chabreloche : 1 210 h
  • Celles sur Durolle : 1 707 h
  • Gare de la Monnerie – St Rémy : La Monnerie 1 703 h et St Rémy sur Durolle 1 747 h
  • Thiers : 11 778 h
  • Métropole de Clermont Ferrand : 294 127 h

Haute Loire

43-1 Firminy – Dunières (27,2 km)
Trafic voyageur supprimé en 1991. Service marchandise arrêté en 2003.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Firminy : 16 981 h
  • Pont Salomon : 1 960 h
  • Gare de St Didier – La Séauve : St Didier en Velay 3 443 h et La Séauve sur Semène 1 475 h
  • Gare de St Pal – St Romain : St pal de Mons 2 284 h et St Romain Lachalm 1 104 h
  • Dunières : 2 727 h

43-2 Estivareilles – Sembadel – La Chaise Dieu (40,5 km)
Trafic voyageur supprimé en 1969 d’Estivareilles à Sembadel et en 1971 de Sembadel à La Chaise Dieu. Service marchandise arrêté en 1987. Bien que déclassée, la ligne est exploitée par un chemin de fer touristique : les Chemins de Fer du Haut Forez entre Estivareilles et La Chaise Dieu.

43-3 Sembadel – Darsac (- Le Puy) (19,9 km)
Trafic voyageur supprimé en 1971. Service marchandise arrêté en 1992. Fermeture administrative en 2008.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Sembadel : 227 h
  • Lac de Malaguet
  • Monlet : 416 h
  • Allègre : 884 h
  • Céaux d’Allègre : 472 h
  • Darsac : 358 h

Puy de Dôme

63-1 (Clermont Ferrand -) Volvic – Laqueuille – Eygurande Merlines – Ussel (84,4 km dont 63,3 km en Auvergne Rhône Alpes).
Trafic voyageur supprimé en 2014 de Laqueuille à Ussel et en 2015 de Volvic à Laqueuille. Service marchandise arrêté en 2014 de Laqueuille à Ussel, toujours en service de Volvic à Laqueuille. Cette ligne était la transversale Sud « Lyon – Bordeaux » parcourue par le Ventadour.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Métropole de Clermont Ferrand : 294 127 h
  • Volvic : 4 555 h
  • St Ours les Roches : 1 650 h
  • Pontgibaud : 761 h
  • Les Rosiers sur Sioule
  • La Miouze – Rochefort
  • Bourgeade
  • Laqueuille : 369 h (vers Le Mont Dore)
  • Bourg Lastic : 872 h
  • La Cellette : 168 h
  • Gare d’Eygurande-Merlines : Eygurande (NA) 686 h et Merlines (NA) 710 h
  • Aix La Marsalouse : 394 h
  • Ussel : 9 555 h

63-2 Laqueuille – Le Mont Dore (13,9 km)
Trafic voyageur supprimé en 2015. Service marchandise arrêté vers 1995 de La Bourboule au Mont Dore, toujours en service de Laqueuille à La Bourboule.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Laqueuille : 369 h (vers Clermont Ferrand)
  • St Sauves : 1 129 h
  • La Bourboule : 1 778 h
  • Le Mont Dore : 1 280 h

63-3 (Clermont Ferrand -) Volvic – Lapeyrouse (- Montluçon) (56,6 km)
Trafic voyageur supprimé en 2007. Service marchandise arrêté en 2007.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Métropole de Clermont Ferrand : 294 127 h
  • Volvic : 4 555 h
  • Charbonnières les Varennes : 1 759 h
  • Manzat : 1 374 h
  • Gare Les Ancizes – St Georges : Les Ancizes 1 652 h et St Georges de Mons : 1 946 h
  • Viaduc des Fades
  • Gare de St Priest – Sauret : St Priest des Champs 702 h et Sauret-Besserve : 165 h
  • Gare de St Gervais – Châteauneuf : St Gervais d’Auvergne 1 307 h et Châteauneuf les Bains 318 h
  • Gouttières : 333 h
  • Youx : 912 h
  • St Eloy : 3 651 h
  • Lapeyrouse : 537 h
  • Montluçon : 34 938 h

63-4 Pont de Dore – Ambert – La Chaise Dieu (88,8 km)
Trafic voyageur supprimé en 1971 d’Arlanc à La Chaise Dieu et en 1980 de Pont de Dore à Arlanc. Service marchandise arrêté fin des années 1980.
Bien que déclassée, la ligne est exploitée par un chemin de fer touristique : l’AGRIVAP entre Ambert et La Chaise Dieu.

Rhône

69-1 Sain Bel – Ste Foy l’Argentière (16,6 km)
Trafic voyageur supprimé en 1955. Service marchandise arrêté en 2013 de Courzieu à Ste Foy et en 2019 de Sain Bel à Courzieu.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Métropole de Lyon : 1 398 892 h
  • Sain Bel : 2 362 h
  • Bessenay : 2 317 h
  • Gare de Courzieu – Brussieu : Courzieu 1 142 h et Brussieu 1 377 h
  • Ste Foy l’Argentière : 1 284 h

69-2 Brignais – Givors Canal (9,3 km)
Trafic voyageur supprimé en 1932. Service marchandise arrêté en 2008.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Brignais : 11 697 h
  • Gare de Vourles – Charly : Vourles 3 400 h et Charly 4 552 h
  • Gare de Millery – Montagny : Millery 4 324 h et Montagny 3 056 h
  • Badan : commune de Grigny 9 675 h
  • Givors : Givors : 20 121 h

Savoie

73-1 Albertville – Marlens (15,8 km)
Trafic voyageur supprimé en 1938.
Service marchandise arrêté en 1953 de St Jorioz à Lathuile, en 1966 d’Annecy ZI à St Jorioz, en 1989 de Lathuile à Ugine et en 2008 d’Annecy à Annecy ZI. Toujours en service d’usine à Albertville.
Un projet de TrainTram sur Annecy – Albertville est à l’étude.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Albertville : 19 214 h
  • Ugine : 7 076 h
  • Marlens : 1 373 h (commune de Val de Chaise)

Haute Savoie

74-1 Évian – St Gingolph (18,0 km)
Trafic voyageur supprimé en 1938. Service marchandise arrêté en 1988.
Cette ligne offrirait la possibilité de faire le tour du Léman en train et de développer le Leman Express de Genève à Martigny. Des études sont en cours.

Population desservie directement par un point d’arrêt (sans analyse des possibilités de rabattement) :

  • Évian les Bains : 9 100 h
  • Maxilly : 1 464 h
  • Lugrin : 2 470 h
  • Meillerie : 312 h
  • St Gingolph (France) : 863 h
  • St Gingolph (Suisse) : 982 h
  • Martigny : 18 309 h

7 réflexions sur « Auvergne Rhône Alpes : les lignes fermées au service voyageurs mais non déclassées »

  1. Il serait intéressant de prolonger Dunieres St Agreve pour offrir une alternative à la route (1h) jusqu’à Firminy, soit changement à Dunieres comme avant ou en passant en voie normale la liaison Dunieres St Agreve tout en conservant la voie métrique pour le train historique fonctionnant le week-end. Il y a sans doute des exemples en Suisse…..

  2. Je pense qu’il y a une inversion de date entre la ligne Boën – Thiers le trafic voyageur a été arrêté le 1 juin 2016 et Firminy – Dunières

  3. Bel inventaire de cette désolation de nos voies ferrées, dont certaines municipalités sont fières de leurs vélorails ou bien des voies vertes lorsque c’est déferré !
    Espérons que certains de ces projets aboutissent afin de renforcer les CF touristiques.
    Il semblerait qu’il se dessine une démarche populaire afin de préserver nos voies ferrées.
    Il est important de répéter que cela constitue un patrimoine national( ou bien ) régional à préserver : gares, tunnels, viaducs…
    Nos élus  »verts » feraient de se pencher sur ce problème des marchandises sur camions qui polluent beaucoup plus que nos véhicules particuliers.

  4. Quoi qu’il en soit, on doit laisser les infrastructures en places et empêcher leur démantèlement.
    La mode des voies vertes fait beaucoup de dégâts à ce niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.