Trains directs

Parce que le transport ferroviaire est le mode de transport le plus pertinent tant en confort, sécurité et surtout empreinte carbone sur de nombreux créneaux (RER, Régional, longue distance, Grande vitesse, Trains de nuits…), il est important de comprendre son évolution pour mieux préparer l’avenir et ne pas réitérer les erreurs du passé.

Le système ferroviaire doit articuler d’une part, des relations longues distances desservant les territoires et des TER reliant des villes moyennes, au service des zones rurales et d’autre part, des TGV et des relations de type RER au service des métropoles.

La relation directe est un élément clé de l’offre ferroviaire et du service attendu par les usagers du train. La rupture de charge est très souvent considérée négativement dans le choix du mode de transport. Un système basé sur des correspondances ne peut fonctionner que s’il y a fréquences (même aux heures creuses, en cas de long trajet, la correspondance se déroulera peut être a une heure creuse), amplitude et robustesse (la correspondance dépend du non-retard du train initial). Ces trois conditions ne sont pas, actuellement, réunies sur le réseau ferroviaire français. Il serait donc logique de trouver un réseau de relations directes développé, malheureusement ce n’est pas la tendance.

Nous présentons sur ce site, des études permettant de comprendre l’évolution de ce mode de transport dans le domaine voyageur.

Actuellement, ce site présente cinq visions :

Trains directs : Les villes objets d’une étude complète de 1871 à nos jours

Pour chaque ville, différents points sont étudiés : la situation aujourd’hui, l’évolution dans l’histoire (1871 – 2020) et enfin l’évolution des vitesses moyennes. De nombreuses cartes illustrent la situation.

Ne sont reprises que les relations qui fonctionnaient plus de 10 jours par service (été ou hiver). Les relations de super pointe qui étaient mises en place que quatre ou cinq fois par an, à l’occasion des départs en vacances d’hiver par exemple, ne sont pas reprises.

Pour avoir l’étude complète, ville par ville de 1871 à nos jours :

Trains directs : évolution des dessertes depuis 1938

Evolution des dessertes directes et de leur nombre, ville par ville, depuis la création de la SNCF (1938). Les dates choisies pour réaliser cette comparaison sont toutes des mardi en période classique (hors vacances) : liste des villes.

Trains directs : La situation des villes en 2020

Pour avoir une vision de la situation en 2020, ville par ville, en une carte qui présente les trains directs et l’évolution par rapport à 2019 : liste des villes.

Trains directs : les grands trains des années 1980

Cette section présente quelques trains nommés ayant circulé en France au début des années 1980, juste avant l’apparition du TGV.

Trains directs : les trains de nuit en juillet 1981

Un instantané de l’offre en trains de nuit en France en juillet 1981.

Trains directs : on parle de nous !

France Info a réalisé un article intitulé « Comment les trains de nuit ont été effacés de la carte de France (avant un nouveau départ ?)« . Pour 1981, l’étude de Trains directs est utilisée. 26/07/2020

« 20 Minutes » a pointé l’étude sur les trains de nuit en 1981, en illustration d’un article sur la prise de position du Président Macron sur les trains de nuit. 15/07/2020.

Lyon Capitale a parlé de l’étude de « trains directs » sur la ville de Lyon. Également une actu à l’occasion du nouveau service au 15/12/19.

FNAUT-Info reprend l’étude trains-directs de Grenoble.

Le Dauphiné Libéré Isère du 14 octobre 2019 fait sa une avec les travaux de trains directs sur Grenoble + un dossier de deux pages.

Le contenu de ce site étant en Creative Common (cf. ci-dessous), il peut être repris pour des publications presse. N’hésitez-pas.

Travaux en licence Creative Common

Grenoble 2020

Ces schémas sont le fruit d’un gros travail bibliographique et cartographique. Je les dépose ici sous licence Creative Common by-nc-nm (suivez le lien pour les détails. En gros ça veut dire que vous pouvez partager ces documents en les créditant – mettre un lien vers site web par exemple – mais vous ne pouvez pas les utiliser à des fins commerciales et vous ne pouvez pas les modifier). Alors associations, élus, syndicats, journalistes, techniciens ou particuliers, n’hésitez pas à utiliser et à les partager.

Pour contribuer

Vous pouvez contribuer à ce travail : si vous avez, au fond d’un placard, un vieil indicateur horaires et que vous ne savez pas quoi en faire, n’hésitez pas à me le proposer… Mon mail : rce038@trains-directs.fr

Trains directs : Restez informés

Pour être alerté des mises en ligne, suivez le compte Twitter : @TrainsDirects