Niort

Chef lieu des Deux Sèvres – 59 005 hab – Aire urbaine : 156 789 hab

Une situation stable depuis 2000

Niort global 2020

Niort : trains directs, la situation aujourd’hui

Niort est relié par TGV à Paris Montparnasse. Certains TGV desservent Poitiers et/ou Tours (St Pierre des Corps). Vers l’Ouest, ces TGV ont pour terminus La Rochelle.

Enfin vers le Sud, on atteint Saintes et Royan en trains directs.

Niort 2020
Trains directs au départ de Niort, à partir du 15/12/2019

Niort : trains directs, l’évolution dans l’histoire

Niort : aux confins des régions desservies par le Paris-Orléans et par l’État.

Les premières lignes ouvertes qui ont atteint Niort sont : Poitiers – Niort en 1856 puis Niort – la Rochelle en 1857. En 1868, la ligne venant de La Possonnière, de Cholet et de Bressuire atteint Niort.

A la fin du XIXème siècle, c’est une véritable étoile qui se construit autour de Niort. Trois nouvelles destinations furent créées. On pouvait aller directement à Nantes via Fontenay le Comte et la Roche sur Yon ; Tours via Parthenay, Loudun, Chinon et enfin à Ruffec.

A partir du début du XXème siècle, les destinations de Nantes et Tours furent abandonnées. Paris fut atteint. Dans la course à Bordeaux depuis Paris, l’Administration des chemins de fer de l’État a ouvert une ligne concurrente à celle du Paris – Orléans. Cette ligne partait de Paris Montparnasse et desservait Chartres, Courtalain, Saumur, Thouars, Parthenay, Niort, Saintes et Bordeaux.

Création de la SNCF en 1938 : la bascule vers Paris Austerlitz et la fermeture d’une bonne partie de l’étoile de Niort

La situation est restée stable jusqu’à la nationalisation et la création de la SNCF en 1938. A partir de cette date, l’ancien itinéraire de l’État pour relier Paris à Bordeaux est abandonné au profit de celui qui partait de Paris Austerlitz. Niort était alors relié à Paris via Poitiers, Tours et Orléans.

La ligne de l’Etat a petit à petit disparu. Les trains ont été limités à Chartres de l’après Guerre jusqu’aux années 1960, puis à Saumur avant que la ligne soit fermée aux voyageurs en 1980.

Les lignes de Bressuire (1939) et de Ruffec (1938) ont été fermées.

L’été, les stations balnéaires de Fouras et du Chapus furent desservies par des trains de nuit.

Dans les années 1980/90 : plus que 3 destinations et l’arrivée du TGV

La desserte directe de Bordeaux a disparu au début des années 2000 avec la suppression définitive du train de nuit Paris Austerlitz – La Rochelle – Bordeaux. A ce moment là, la desserte de Paris a rebasculé complètement vers la gare de Montparnasse, en TGV.

Depuis la situation est très stable. La mise en service de la LGV Sud Europe Atlantique à l’été 2017, a diminué le temps de parcours pour la capitale.

Niort : les trains directs au fil du temps (1871 – 2020)